L’initiation des enfants à l’écologie
en 4 idées

Initiative inspirante - Education

@Pixabay
Texte : Céline Deheuvels

La nature et l’écologie vous tiennent à cœur. L’initiation des enfants à l’écologie est importante pour vous. Vous souhaitez transmettre votre intérêt de manière ludique. Mais vous vous demandez comment faire.
Voici quatre idées pratiques et faciles à mettre en place pour faire comprendre aux enfants l’importance de la préservation de notre environnement par de petits gestes écocitoyens.

Comment initier les enfants à l’écologie ?

En premier lieu, il est nécessaire d’expliquer ce qu’est l’écologie aux enfants. Cela consiste à respecter la nature, à exister avec elle sans la dégrader. Vivre en harmonie avec notre environnement, trouver un point d’équilibre et limiter notre impact sur le milieu naturel constituent les bases de l’écologie.

Il est assez simple de sensibiliser les petits et de les impliquer à tout âge dans la mesure où ils imitent les adultes. Si vous êtes convaincus par vos actions et que vous expliquez pourquoi vous les menez, ils adopteront comme vous des gestes écoresponsables.

ecologie-geste-enfant-potager
©Crema Joe

1. L’initiation des enfants à l’écologie :
des gestes quotidiens

Quotidiennement, vous pouvez expliquer votre démarche écologique et vos choix à vos petits. Les enfants sont très réceptifs et copient le modèle de leurs parents. Ainsi, vous pouvez aborder la règle des cinq « R » :

  • Refuser les objets à usage unique et privilégier les achats sans déchets comme le vrac. Par exemple, n’acceptez pas une paille en plastique dans un café, refusez une serviette jetable (et utilisez celle en tissu de la maison à la place), déclinez les dépliants dans la rue.
    Acheter au détail permet de réduire considérablement les détritus et de devenir presque zéro déchet.
  • Réduire la consommation de biens et ne pas gaspiller les ressources : pensez aux endroits où emprunter au lieu de vouloir posséder les choses. La ludothèque et la bibliothèque sont d’excellentes infrastructures pour les écologistes en herbe. En plus, cela donne la possibilité de varier les plaisirs de jeux et de lecture sans impacter vos budgets.

    Pour limiter l’utilisation de la voiture et donc diminuer la pollution, habituez vos enfants à se rendre à l’école à pied ou à vélo. De plus, c’est meilleur pour leur santé !

    L’eau potable, appelée or bleu, est un élément important dans notre vie : il ne faut pas la gaspiller. Dites à votre progéniture de fermer le robinet quand ils se brossent les dents ou se savonnent sous la douche.

©melissa-askew
©melissa-askew

  • Réutiliser les affaires au maximum jusqu’à ce que les objets soient usés. Vous pouvez par exemple réemployer les fournitures scolaires de l’année précédente si elles demeurent en bon état. Les pages blanches restantes dans les cahiers se transformeront aisément en cahier de brouillon. Les pantalons troués bénéficieront d’une seconde vie s’ils sont modifiés en bermuda ou short. Enfin, apprendre à donner, échanger ou revendre les jeux devenus inintéressants offre des économies et apporte le budget pour racheter des jouets pour des enfants plus grands.
    De manière générale, pensez aux achats de seconde main et au troc. En transmettant la valeur des choses à vos petits anges et la notion de durabilité, vous contribuerez à faire d’eux de petits écologistes.

  • Recycler et trier les déchets. Pour les plus jeunes, cela leur permet de mémoriser les différents matériaux (papier, carton, métal, verre, plastique…) et de prendre conscience de tout ce que l’on met à la poubelle. On peut organiser un petit jeu avec eux en leur demandant de peser tout ce qu’on jette. L’objectif consiste à réduire le poids des détritus la semaine suivante. Cela force ainsi à la réflexion.
    Essayez de réparer avant de jeter les objets et d’acheter du neuf. Restaurer les objets avec les enfants constitue à la fois une démarche écologique et économique. Ils apprennent également à bricoler.

  • Rendre à la terre en compostant tous les déchets organiques : coquilles d’œufs, marc de café, épluchures de fruits et légumes, feuilles de thé… composter permet de diminuer ses ordures de 30 % !
 

2. Écologie et nature :
de la promenade à l’initiation au potager

Pour respecter la nature, il faut commencer par vivre avec elle, la côtoyer et l’observer. Rien de tel que des promenades ou des randonnées dans les parcs et forêts. Les petits ont besoin d’utiliser leurs cinq sens :

  • toucher la terre et les feuilles mortes, les textures rugueuses d’une écorce ou le contact doux d’un abricot,
  • sentir l’herbe humide et l’odeur des fleurs,
  • voir les différents végétaux et observer les interactions entre la faune et la flore,
  • entendre le bruissement des feuilles ou le chant des oiseaux,
  • et enfin goûter les fruits et légumes ou même certaines fleurs !

Lors de vos promenades, vous pouvez joindre l’utile à l’agréable en ramassant les déchets. Munissez-vous de gants et d’un sac poubelle, et c’est parti. Vous pouvez en profiter pour dire à vos petits qu’un sac plastique met 450 ans à se dégrader dans la nature.

potager-enfant-ecologie-durable-demain
©Filip Urban

Éduquer les enfants à l’écologie se fait tout naturellement avec la création et l’entretien d’un potager. Vos petits découvrent le cycle de vie de la plante et surtout celui des saisons. Ils apprennent ainsi à consommer des fruits et des légumes de saison, à regarder et à patienter, à expérimenter, à faire des essais et des erreurs. Octroyez-leur un petit carré dans votre jardin et rendez les responsables des semis et plantations, ils jardineront comme des grands et seront fiers lorsqu’ils mangeront leurs productions.

Pour un potager réussi, n’oubliez pas de planter des fleurs qui attirent les pollinisateurs. Certaines exercent des influences protectrices sur les cultures. C’est l’occasion de faire remarquer à votre descendance le rôle important des insectes. Sans eux, la pollinisation naturelle n’existe pas et donc nous ne pouvons pas récolter de fruits et légumes.

Pour les petits citadins, il existe de nombreuses alternatives, comme les fermes urbaines, les potagers partagés, etc. On en trouve dans quasiment toutes les villes : comme le Talus ou Terre de Mars à Marseille, Le jardin aux 1000 mains à Lausanne et l’association la Ruche qui dit oui est présente dans de nombreuses villes.

Si vous possédez des cuves de récupération d’eau les enfants constateront ainsi à quel point l’eau est précieuse et qu’on peut en manquer… Ils seront alors probablement plus réceptifs quand vous leur demanderez de fermer le robinet. Une belle leçon de vie !

eau-or-bleue-ecologie-environnement
©abigail keenan

3. Écologie et nourriture

Cuisiner est le premier pas pour savoir ce qu’on met dans son assiette et pour se nourrir avec des produits de saison sans pesticides. Apprendre aux enfants le cycle des saisons et leur décrire ce qui pousse est important. Quand ils auront bien assimilé cette notion, vous devrez à coup sûr expliquer pourquoi on peut avoir du concombre dans son assiette en décembre… Ce sera l’occasion de parler des importations, des cultures sous serres et autres aberrations qui polluent notre planète.

Ainsi, vous pourrez montrer l’exemple en achetant des produits locaux avec votre progéniture.
Si toutefois vous doutez du mode de culture des fruits et légumes que vous vous apprêtez à déguster, vous pouvez les nettoyer avec vos enfants sans danger. Un peu d’eau et de bicarbonate de soude, et les voilà tout propres !

Cuisiner sans viande constitue un acte écologique puisque 14% des émissions de gaz à effet de serre sont dues à l’élevage. Substituer des repas de viande à des repas de végétaux permet également de réduire les risques de cancers, maladies cardiaques, obésité et hypertension artérielle.

hotel-insectes-jardin-potager-environnement-ecologie-transition
Hôtel à insectes @tania-malrechauffe


4. Expérimenter pour acquérir
une conscience écoresponsable

C’est en faisant qu’on apprend ! Alors, expérimentons pour leur transmettre nos valeurs écologiques !

Construire un hôtel à insectes

Pour préserver la biodiversité et encourager la venue des petites bêtes dans votre jardin, vous pouvez créer des hôtels à insectes avec vos enfants. Pour cela, quelques planches suffisent pour la structure. Pour le remplir, mettez-y des tiges creuses (ronce, bambou), de la paille, des rondins de bois, des feuilles mortes et des écorces, des tiges de bois, et des blocs de terre.

Fabriquer une mangeoire à oiseaux

Quelques planches de bois, des clous et un marteau vous permettront de réaliser une mangeoire pour les oiseaux. Selon les volatiles que vous souhaitez nourrir, un accès plus ou moins grand est nécessaire. Attention néanmoins à bien vous renseigner sur les bonnes périodes et les aliments adaptés pour nourrir les oiseaux. Veillez à l’hygiène de la mangeoire et à sa sécurisation vis à vis du danger que représentent les chats domestiques. Il s’agit d’aider ces petits animaux, et non de leur tendre des pièges, ou de les rendre dépendants voire malades !

Plus d’info sur le sujet 

Bombes à graines ©cultures en herbes

Créer des bombes à graines :
la recette

Qu’est-ce que c’est ? Les bombes à graines se composent de terreau, argile et graines.
Pour quoi faire ? Pour favoriser la biodiversité urbaine, pour donner à manger aux insectes, les maillons indispensables de la chaîne alimentaire, pour obtenir des fruits et légumes.

Où ? Sur les terrains en friche, au pied des arbres, dans des endroits ensoleillés inaccessibles, le long des berges, dans les espaces en ville avec un peu de verdure.
Comment ? Choisissez des variétés de semences différentes, idéalement des plantes fleuries attirant les pollinisateurs (la bourrache, le coquelicot, le tournesol, la capucine, le cosmos…). Mélangez 10 volumes de terreau et deux doses de graines. Ensuite, ajoutez 8 mesures d’argile. Humidifiez jusqu’à obtenir l’aspect de la pâte à modeler. Constituez de petites boules, c’est prêt !

La durée de vie des bombes à graines dépendra de la longévité de conservation des semences.

herbier-enfant-ecologie-compost
©annie-spratt

Élaborer un herbier pour apprendre
le nom des plantes et des fleurs

Lors des promenades avec vos enfants, vous pouvez récolter quelques spécimens de ce que vous voyez. Ainsi vous pourrez créer un herbier avec le fruit, la feuille et le fruit de la même plante. Travail ludique et instructif en perspective !


Prêts, feu, partez !  Désormais, l’initiation des enfants à l’écologie n’a plus de secret pour vous grâce à ces quatre idées.
Réaliser des activités écologiques, économiques et zéro déchet est finalement un jeu d’enfant !

 

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

AUTRES PUBLICATIONS

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Rejoindre
les alu-mettes

OUI je veux être au courant de toutes les infos qui font du bien 🙂

Je déteste les spams autant que vous. Je n’abuserai pas de votre adresse e-mail. Elle ne sera jamais cédée ni revendue.