Permaculture
Guérir la Terre, Nourrir les Hommes

Livre
Perrine & Charles Hervé-Gruyer

En parlant autour de moi de notre apprentissage de la permaculture et de notre potager, je me suis vite aperçue que beaucoup de gens ne connaissaient pas le terme « permaculture ». Très souvent la seule agriculture connue est basée sur la monoculture, avec comme ouvriers le pétrole et les produits chimiques.

Ce terme a été inventé dans les années 70 par deux australiens, contraction des deux mots, « permanent » et « agriculture ».  Mais en réalité les principes et les valeurs de cette philosophie de vie, remontent à des milliers d’années, comme les cultures sur buttes vieilles de 4000 ans dans les pays du sud, la forêt jardin dans les régions tropicales, l’utilisation du paillage pour couvrir le sol, etc.

Le principe est de recréer un écosystème varié tout en l’améliorant et en le préservant. Un équilibre entre les traditions ancestrales et la modernité des outils techniques. Sans jamais utiliser de produits néfastes.

Tout est fait à la main, ce qui permet de préserver la culture et de la densifier sur des petites surfaces. On accorde un soin extrême au sol, qui représente un merveilleux stock de carbone. « C’est cultiver à l’image de la nature », souligne Charles Hervé-Gruyer.  Le sol n’est jamais à nu dans la nature. La mauvaise herbe n’existe pas, « En permaculture, il y a un principe phare qui dit : les déchets des uns sont les ressources des autres. On essaye d’être dans un principe éthique de réutilisation de la matière pour éviter d’aller en ponctionner ailleurs », explique Perrine Hervé-Gruyer.

permaculture-ferm-bec-hellouin
© Ferme du Bec Hellouin

La diversité est un élément clé. La diversité de la vie, de la faune et de la flore. Chaque élément du système a plusieurs fonctions. Tout interagit ensemble, il faut faire confiance à la nature. Avoir une part de raison et d’intuition. 

La permaculture, c’est l’agriculture de l’observation, de la compréhension et de la connaissance de son écosystème. Faire avec la nature et non pas contre. Il faut renaturer tous les processus de production.

La ferme du Bec Hellouin est une référence en terme de permaculture.
Dans ce premier livre, « Permaculture, Guérir la Terre, Nourrir les Hommes », ils nous racontent leurs débuts difficiles, leur naïveté, leurs expériences et puis le cercle vertueux, la rentabilité, la productivité. Le Bec Hellouin est devenue un véritable laboratoire à ciel ouvert. Ils ont su recréer un milieu naturel complexe leur permettant de produire de manière intensive. « La nature a un génie inimaginable. Et à partir de très peu, elle produit vraiment beaucoup et durablement, sans générer aucune pollution », commente Charles Hervé-Gruyer.

Un écosystème très riche s’auto équilibre. Les prédateurs des uns sont les pollinisateurs des autres. Ce principe de permaculture favorise la vie. Comprendre la nature pour l’imiter et non pas pour la contrôler ou se défendre d’elle, mais créer les meilleures conditions possibles. Pas question de parler de phytosanitaire, si le milieu est très vivant et diversifié, il se protège tout seul. 

Ne pas oublier de laisser la place à des surfaces sauvages pour les insectes et les oiseaux, recréer des paysages vivriers comme on les voyait avant la révolution verte.

Perrine et Charles, se sont posés la question de « comment nourrir l’être humain de façon décente et comment améliorer sa santé avec ce que l’on produit dans des conditions environnementales irréprochables » ? Ils ont réintroduit des variétés anciennes, gustatives et nutritionnelles. En imitant la nature, ils retrouvent une excellence gustative à travers la puissance des végétaux. 

la-ferme-du-bec-hellouin-charles-herve-gruyer
© Ferme du Bec Hellouin

Un de mes passages préférés du livre est celui de l’histoire des maraîchers parisiens du 19ème siècle. Ils racontent leurs connaissances sur la complémentarité des plantes et leur savoir faire en terme des associations de cultures. 

La permermaculture n’est pas une nouvelle science agricole, c’est l’agrégation de bonnes pratiques glanées aux quatre coins du monde !

Vivre avec la nature et son fonctionnement, c’est une initiation constante à la gratitude et à l’émerveillement.

traction-animale-bec-hellouin
Traction animale © Ferme du Bec Hellouin
alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

AUTRES PUBLICATIONS

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Rejoindre
les alu-mettes

OUI je veux être au courant de toutes les infos qui font du bien 🙂

Je déteste les spams autant que vous. Je n’abuserai pas de votre adresse e-mail. Elle ne sera jamais cédée ni revendue.