« Planète Méditerranée » :
une Première en Exploration Marine

Documentaire
ARTE

©Laurent Ballesta

« Planète Méditerranée » : une première en exploration marine, de Marseille à Monaco, menée par Laurent Ballesta, biologiste et photographe sous marin. Découvrez, au travers de ce documentaire, un exploit technologique surprenant, une aventure humaine et une faune inconnue, tout ça à plus de 100 m de profondeur !

Aquanautes : expédition scientifique ​

C’est à bord de la station Bathyale (se prononce bassiale), que le projet Gombessa V s’est concrétisé.

« Planète Méditerranée », représente un triple objectif : un défi scientifique, un exploit en plongée et des images inédites !

Pendant 28 jours, du 1er au 28 juillet 2019, quatre plongeurs se retrouvent dans une tourelle de 5m carrés, mise sous pression pour pouvoir descendre dans la zone des 100m de profondeur. Grâce à un équipage, rodé comme au Cap Canaveral, cette aventure humaine, naturaliste et scientifique, a pu être orchestrée.

planete mediterrnee - destination abyssale - laurent ballesta
Tourelle Gombessa 5 ©Laurent Ballesta

Ils effectuent quotidiennement des expéditions éprouvantes entre 60 et 120 m, dans la zone crépusculaire où parvient moins de 1% de la lumière. Ces immersions peuvent durer entre 3 et 6h. Les conditions sont extrêmes, “plus difficiles que l’antarctique”, soulève Ballesta.

Un air composé de 97% d’Hélium et 3% d’oxygène. Une peur constante, celle de perdre de vue la tourelle, se mêle à un épuisement intense dû au froid. L’inconfort de cette exploration pèse lourd sur le moral des aquanautes.

Une véritable mission bassyale comparable à celles de l’espace. Sur le ton de l’humour, ils opposent, leurs multiples sorties “extravéhiculaires” avec l’unique sortie de Thomas Pesquet.

Laurent Ballesta, de façon poétique, nous livre : “L’aventure, ce mot romanesque pour dire galère”.

"Planète Méditerranée" : destination ABYSSALE

Mer poubelle ou mer merveille.
Mer qui souffre mais mer vivante.

Cette zone inconnue, impénétrable déploie ses trésors. Plus de 1600 espèces identifiées, dont 21 espèces jamais photographiées auparavant !

Des récifs coralligènes à faire pâlir les plus beaux massifs tropicaux ! Des oasis de vie époustouflantes. 
Les “Portes ouvertes sur les étoiles”, « Planète Méditerranée », nous plonge dans un monde parallèle. Nous sommes les spectateurs d’un carnaval, d’un défilé des plus beaux joyaux aquatiques, aux mille couleurs étincelantes !

planete mediterranee - laurent ballesta
Calamars veinés de Méditerranée ©Laurent Ballesta

Un magnifique ballet d’espèces : les bâtisseurs et les démolisseurs. On en distingue des dizaines tous plus extravagants et fantasmagoriques : gorgonocéphale, barbier perroquet, morue cuivrée, corail noir formant d’étincelantes forêts blanches, alors que l’on en recense que 3 en France, crevettes narval, sole perdrix, raie torpille, crabe ferrari, etc. On assiste même à la danse nuptiale des limaces et à la reproduction étonnante et délicate des calamars veinés de Méditerranée.

Un monde féerique, un tourbillon fantastique qui relève du surnaturel. Un hommage à la beauté qui nous appelle à la respecter.

Sylvain Tesson a bien raison : “Utiliser le prisme de la beauté du monde plutôt que des lamentations pour donner envie de la préserver”.


Le lien du documentaire
se trouve en bas de page. Pour en lire plus sur le thème de la mer et de la découverte des fonds, mais cette fois-ci dans le registre de l’apnée, je vous conseille mon article : « L’Homme dauphin, sur les traces de Jacques Mayol ».

Gorgonocéphale ©Laurent Ballesta

L’intégralité du documentaire « Planète Méditerranée » est diffusé gratuitement sur ARTE jusqu’au 17 novembre 2020. Vous pouvez également le visionner en cliquant sur la vidéo ci-dessous  :

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

3 réflexions sur “« Planète Méditerranée » : <br />une Première en Exploration Marine”

  1. Jarry Rousselle

    Bonjour Alu-mettes,
    J’ai regardé ce documentaire que j’ai trouvé hallucinant ! Merci pour ce partage, pour qu’il puisse être découvert par le plus grand nombre 🙂 La force et la beauté de la nature sont incroyables, et ce projet « Planète Méditerranée », complètement dingue ! Il donne envie de tout faire pour protéger les mers et les océans.
    Au plaisir de lire et découvrir d’autres contenus de cet acabit !

    1. Anne-Laure Ubaud

      Bonjour Jarry,
      Merci beaucoup pour ton message encourageant !
      En effet, ce documentaire est une source de motivation. Quand on laisse la nature tranquille, elle peut déployer sa beauté.
      Ce partage est un réel plaisir et je suis heureuse qu’il puisse satisfaire certains lecteurs 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

AUTRES PUBLICATIONS

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Rejoindre
les alu-mettes

OUI je veux être au courant de toutes les infos qui font du bien 🙂

Je déteste les spams autant que vous. Je n’abuserai pas de votre adresse e-mail. Elle ne sera jamais cédée ni revendue.