Nomade des mers, les escales de l’innovation : Découvrez les Low Tech

Web série
Low-tech Lab - Arte

© Low-tech Lab

C’est en 2013, que j’ai découvert avec admiration et envie, l’aventure de Corentin de Chatelperron. Petit génie des Low Tech, il a pour vocation d’améliorer le monde. Son parcours est fascinant : d’abord il se lance dans la construction de deux voiliers au Bangladesh, Tara Tari puis Gold of Bengal, tous deux en toile de jute qui remplace la fibre de verre, polluante et énergivore. Quelques années plus tard, il crée les Low Tech Lab et les Low Tech Explorer.

Vous verrez, on a qu’une envie c’est embarquer avec lui pour améliorer le monde nous aussi !

La rediffusion d’Arte des épisodes de “Nomade des Mers, les escales de l’innovation”, est l’occasion pour moi de vous présenter les Low Tech et les merveilleux projets imaginés par Corentin et son équipe à bord du catamaran, devenu un véritable laboratoire miniature de Low Tech.

 

low-tech-lab-nomade-des-mers-arte
Nomade des mers au large des côtes mexicaines © Low-tech Lab

C'est quoi les Low Tech ?

Ce sont des technologies accessibles, respectueuses de l’environnement, qui répondent à des besoins essentiels comme l’accès à l’eau, l’énergie et l’alimentation. Dès la conception, on privilégie le local, le réparable, le Do It Yourself (fait soi-même), les économies de matériaux et d’énergie. La fabrication doit être accessibles à tous, à partir de matériaux de récupération et locaux.

La philosophie Low Tech, c’est aussi de rendre l’individu capable, autonome, libre de faire soi même quelque chose qui répond à son propre besoin. Accomplir des choses soi même nous rend ainsi moins dépendant de la consommation. C’est un monde de partage et de transmission.

 

low-tech-lab-bicimachinas-guatemala
“C’est face à une problématique très concrète qu’a germé notre idée: le prix du maïs moulu que notre communauté achetait à des agro-industriels est devenu inaccessible. Mais égrainer et moudre le grain à la main représentait une activité longue et fastidieuse. Alors un jour nous est venue l’idée d’utiliser nos vieux vélos pour tenter de faire fonctionner un moulin".
Caroline, Corentin et Guénolé de l'équipe Low-tech Lab ont rencontré les fondateurs de ce projet au Guatemala.
Projet Maya Pedal Bicimachinas ©Low -tech Lab
low-tech-lab-potabiliser-eau
Guatemala - EcoFiltro - De la sciure et de l'argile pour rendre l'eau potable © Low-tech Lab

La sobriété technologique :
Prioriser les usages

On dit souvent que c’est l’opposé des High Tech, mais c’est plutôt l’opposé de la folle course à la technologie. C’est en quelque sorte “La sobriété technologique” dont parle Philippe Bihouix, pape des Low Tech, et du système D revisité. Nous avons le réflexe de nous tourner systématiquement vers la technologie, l’objectif n’est pas de ne plus l’utiliser, mais de se responsabiliser quand on le fait et d’envisager des alternatives, de prioriser les usages.

Nomade de mers : les escales de l'innovation
Episodes Arte

La dernière mission de Corentin, à bord de Nomade des mers, est de parcourir le monde pour repérer les meilleures innovations Low Tech et par la même occasion, tenter de devenir autonome en mer.

De la Malaisie avec les mouches soldats noires, à la Californie et la création d’une douche solaire, en passant par Taïwan et la fabrication d’un ordinateur Low Tech : découvrez toutes ces inventions ingénieuses sur un fond de diversité culturelle.

low-tech-corentin-chatelperron-inovations
Corentin à bord de Nomade des mers, devant ses cultures en hydroponie © Low-tech Lab

"L'âge des Low Tech,
vers une civilisation techniquement soutenable"

Pour aller plus loin dans les Low Tech, je vous recommande vivement l’ouvrage de Philippe Bihouix : « L’âge des Low Tech, vers une civilisation techniquement soutenable », une mine d’or pour comprendre l’histoire des énergies, des ressources et l’implication de l’homme.

Même novice en matière d’énergies et de technologies, c’est un régal de comprendre tous les usages qu’en fait notre civilisation et surtout l’illusion des énergies vertes !

Résumé du livre : « On cherche à nous rassurer. Les technologies  » vertes  » seraient sur le point de sauver la planète et la croissance grâce à une quatrième révolution industrielle, celle des énergies renouvelables, des réseaux intelligents, de l’économie circulaire, des nano-bio-technologies et des imprimantes 3D.
Plus consommatrices de ressources rares, plus difficiles à recycler, trop complexes, ces nouvelles technologies tant vantées nous conduisent pourtant dans l’impasse.

Ce livre démonte un à un les mirages des innovations high tech, et propose de prendre le contre-pied de la course en avant technologique en se tournant vers les low tech, les  » basses technologies « . Il ne s’agit pas de revenir à la bougie, mais de conserver un niveau de confort et de civilisation agréables tout en évitant les chocs des pénuries à venir. S’il met à bas nos dernières illusions, c’est pour mieux explorer les voies possibles vers un système économique et industriel soutenable dans une planète finie. »

 

Low Tech fait maison
(oui c'est le principe ;-))

Petit exemple en images de fabrication d’une Low Tech @alu-mette & le matelot-ukuleles : notre séchoir solaire !

low-tech-lab-explorer-corentin
Fabrication du capteur solaire avec de la tôle de récup,
peinte en noire pour capter la chaleur qui remonte dans l'armoire et
déshydrate les fruits !
low-tech-sechoir-solair-inovation
Claies de séchage empilées dans le séchoir
low-tech-philippe-bihouix-ingenieur
Mise en place des prunes et des pommes sur les claies...
sechoir-solaire-conservation-autonomie-alimentaire
Et quelques heures après, si le soleil est clément, vous avez des fruits séchés ultra concentrés en goût ! Un délice et un super moyen de conservation pour avoir des fruits en hiver.

Pas besoin d’être ingénieur, partez à bord de Nomade des mers pour découvrir les Low Tech à travers le monde.

Les 2 saisons sont actuellement disponibles sur Arte, 25 épisodes en tout de 26 minutes chacun ! Pour vous mettre l’eau à la bouche, c’est juste dessous :

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

2 réflexions sur “Nomade des mers, les escales de l’innovation : Découvrez les Low Tech”

  1. Nicole Gachet

    Salut ma belle,
    J’adore quand je prends le temps de te lire. Continue comme ça, tu es tellement inspirante.
    J’ai enfin regardé ta vidéo de présentation et tu es vraiment au top. Elle a vraiment fait un chouette montage. Je ne suis pas sûre d’avoir retenu les 10 points de la fin, mais j’ai vraiment beaucoup aimé.
    À très vite…

    1. Support Tremplin

      Nicole, merci du fond du coeur pour ces mots touchants et motivants !
      Je crois effectivement que ça va un peu vite les 10 points de la fin mais tu connais déjà les raisons de ce blog 😉
      Belle journée et à très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

AUTRES PUBLICATIONS

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Rejoindre
les alu-mettes

OUI je veux être au courant de toutes les infos qui font du bien 🙂

Je déteste les spams autant que vous. Je n’abuserai pas de votre adresse e-mail. Elle ne sera jamais cédée ni revendue.