Le Jour des Corneilles :
l’Histoire d’un Fils en Quête d’Amour

Livre
Jean-François Beauchemin

Corneille noire en vol

Texte : Véronique Vénuat

alu-mette.com nous promet de nous éclairer, nous documenter, de faire de nous des explorateurs. C’est vrai ! J’y ai découvert quelques pépites lumineuses et j’ai bien envie d’ajouter une petite pierre à l’édifice qui « éclaire de l’intérieur » : un récit éblouissant par son langage et son thème profond, la quête de l’amour.

C’est un voyage que je vous offre, le voyage d’un homme aux allures sauvages illuminé par la grâce des mots.

le-jour-des-corneilles-jean-françois-beaumarchais
Couverture du livre


Un récit bouleversant :
un homme à la recherche de l’amour paternel

Le Jour des corneilles est un opus saisissant, à l’écriture fauve et poétique, qui raconte la vie quasi-sauvage de deux êtres retirés du monde. Il s’ouvre sur un homme s’adressant à ses juges pour rendre compte du meurtre de son père.

Analphabète, mais s’exprimant dans un langage inouï, le fils Courge conte sa vie d’ermite élevé sauvagement dans une cabane au fond d’une forêt, seule précision géographique, par un père violent et illettré. Fils et père vivent ainsi seuls, loin de tout contact avec les hommes.

Le père Courge est décrit comme un homme puissant, brutal et taiseux, ne maîtrisant pas les mots mais doté d’une grande science de la nature. C’est aussi un homme habité d’hallucinations, visité par les morts qui le poussent à des actions insensées, imposées au fils dévoué qui n’aura de cesse d’être en quête de l’amour paternel dont il manque cruellement.

L’histoire d’un fils livré à son père

C’est dans un long plaidoyer que le fils Courge explique à ses juges le quotidien qu’il a vécu avec son père depuis sa venue au monde.

Sa mère morte en couches fait de lui un coupable aux yeux du père qui lui prodigue les premiers soins et les premiers sévices. Le père Courge fendu de douleur, n’a alors de cesse de martyriser le fils, dépourvu de nom et d’identité. Entre sauvagerie et indifférence, il grandit ainsi, malmené par ce père silencieux habité par les morts qui le terrorisent.

Le fils admire ce « génie créateur de ses jours » : il est son seul référent, son seul lien social, il est savant à ses yeux dans sa maîtrise des choses de la nature et des astres. Utilisé comme un outil parmi d’autres, il survit à toutes les violences de son père et la seule chose qu’il espère est que son père lui parle.

Arrivé à l’âge adulte, il s’interroge sur le sens de son existence, sur la nature de l’humanité et la mort qui ne l’effraie pas : il se réjouit de recevoir la visite de sa mère à qui il parle longuement. Mais surtout, il se demande si son père l’aime, s’il est digne de cet amour.

Un livre au langage unique

Jean François Beauchemin signe une œuvre tragique et poétique : il distille un phrasé extraordinaire dans la bouche du fils Courge, mélange subtil de québécois, d’ancien français et de néologismes foisonnants qui décrivent son quotidien.

Plus encore que son originalité, le style de Beauchemin puise sa force dans l’art d’apposer de la poésie dans l’atrocité des sévices, adoucissant ainsi la violence des situations et le caractère des deux personnages. L’usage de ce va-et-vient déroutant entre violence et poésie rend tout à coup les personnages attachants et les situations absurdes : on se surprend parfois à rire dans le tragique.

On se laisse entraîner par ce langage appris et sublimé par le fils, qui nous apprend ce qui l’a mené au pire : ce père devenu fou après ce tragique jour des corneilles.

Par cette langue, venue d’un autre temps, ce récit nous invite au plus profond de l’âme, jusqu’à l’acte final, à la recherche éperdue et universelle de l’amour.

On ne peut pas ignorer cette fable hallucinante dont on ne ressort pas indemne.


le-jour-des-corneilles-quebec-livre
Quatrième de couverture du livre
alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email

AUTRES PUBLICATIONS

alu-mette est un projet mené de manière indépendante et je ne souhaite pas y inclure de publicité. Si ces contenus vous sont utiles, vous donnent le smile, sentez-vous libre de soutenir alu-mette en faisant un don sur Tipee :

Rejoindre
les alu-mettes

OUI je veux être au courant de toutes les infos qui font du bien 🙂

Je déteste les spams autant que vous. Je n’abuserai pas de votre adresse e-mail. Elle ne sera jamais cédée ni revendue.